Beyond burial: researching and managing cemeteries as urban green spaces, with examples from Canada.

Item request has been placed! ×
Item request cannot be made. ×
loading   Processing Request
  • Additional Information
    • Abstract:
      Cemeteries existing within cities are often omitted from the "green space" narrative despite their high levels of vegetation. Given the relatively small areas of green space in many cities, it is important to appropriately manage these landscapes to ensure that residents can access green spaces and enjoy the many benefits they offer. The purpose of our paper is to demonstrate that cemeteries should be managed and researched as urban green spaces that provide ecosystem services. We compared and contrasted cemeteries with urban parks and used their similarities and differences, as well as a review of existing cemetery and other green-space literature, to discuss how cemeteries can provide a wide variety of ecosystem services. We found that cemeteries and parks both have high levels of vegetation, similar perceived safety issues, and some common rules and regulations, while differing in their consideration as public spaces, effect on real-estate values, historical–cultural value, and funding and management goals. Despite the differences, we believe that the vegetation (particularly trees), monuments, other infrastructure, and atmosphere within cemeteries make them well-suited to providing ecosystem services such as recreation, human health and restoration, stormwater management, microclimate regulation, aesthetics, and so on. Cemeteries can also potentially provide ecosystem "disservices" such as allergens, invasive/dangerous/poisonous species, and the degradation of groundwater quality. However, we believe that the potential for ecosystem services far outweighs the potential for ecosystem disservices in urban cemeteries, and as such we believe they should be studied and managed as green spaces with functions beyond those of interment and mourning. Given the general superiority of trees over other vegetation in providing a diversity of ecosystem services, we urge cemetery managers to consider options for increases and improvements in cemetery tree populations. [ABSTRACT FROM AUTHOR]
    • Abstract:
      Les cimetières existant dans des villes sont souvent omis de l'exposé de faits « espace vert » malgré leurs hauts niveaux de végétation. Étant donné les zones d'espace vert relativement petites dans beaucoup de villes, il est important de convenablement gérer ces paysages afin d'assurer que les résidents puissent avoir accès aux espaces verts et profiter des nombreux avantages qu'ils offrent. Le but de notre étude est de démontrer que les cimetières devraient être gérés et faire l'objet de recherches en tant qu'espaces verts urbains qui fournissent des services écosystémiques. Nous avons comparé les cimetières avec les parcs urbains et avons utilisé leurs ressemblances et différences, ainsi qu'un examen de la littérature existante sur les cimetières et autres espaces verts, afin de discuter de la façon dont les cimetières peuvent offrir une grande diversité de services écosystémiques. Nous avons constaté que les cimetières et les parcs ont des niveaux élevés de végétation, des problèmes de sécurité perçus semblables et des règles et règlements communs, tout en étant différents par rapport à la façon dont on les considère en tant qu'espaces publics, leur effet sur les valeurs immobilières, la valeur historique et culturelle, et les objectifs de financement et de gestion. Malgré les différences, nous croyons que la végétation (particulièrement les arbres), les monuments, les autres infrastructures et l'atmosphère dans les cimetières font en sorte qu'ils sont bien adaptés pour offrir des services écosystémiques comme les loisirs, la santé humaine et la restauration, la gestion des eaux pluviales, la régulation de microclimat, l'esthétique, et cetera. Les cimetières peuvent aussi fournir « de mauvais services » à l'écosystème, comme des allergènes, des espèces envahissantes/dangereuses/vénéneuses et la dégradation de la qualité des eaux souterraines. Cependant, nous croyons que les possibilités pour des services écosystémiques l'emportent de loin sur les possibilités pour de mauvais services écosystémiques dans les cimetières urbains et comme tel nous croyons qu'ils devraient être étudiés et gérés comme des espaces verts avec des fonctions au-delà de ceux d'enterrement et de deuil. Compte tenu de la supériorité générale des arbres par rapport aux autres végétaux dans l'approvisionnement de diversité de services écosystémiques, nous conseillons fortement aux gestionnaires de cimetières à envisager des options pour l'augmentation et l'amélioration des populations d'arbres dans les cimetières. [Traduit par la Rédaction] [ABSTRACT FROM AUTHOR]
    • Abstract:
      Copyright of Environmental Reviews is the property of Canadian Science Publishing and its content may not be copied or emailed to multiple sites or posted to a listserv without the copyright holder's express written permission. However, users may print, download, or email articles for individual use. This abstract may be abridged. No warranty is given about the accuracy of the copy. Users should refer to the original published version of the material for the full abstract. (Copyright applies to all Abstracts.)